Produit-clean-rechute-produits-industriels
Bien être & zéro déchets

Produits de beauté avec une bonne composition : ma rechute vers des produits industriels

17 janvier 2021

Il y a plus d’un an et demi, j’avais pris la décision de prendre soin de moi en prenant des produits bons pour ma santé ayant le moins d’impact possible sur la planète. J’avais d’ailleurs couché mes pensées et quelques idées dans l’un des premiers articles de ce blog : Le jour où j’ai arrêté de mettre n’importe quoi sur ma peau.

J’avais aussi abordé le fait que je mettais déjà peu de choses sur ma peau et je trouve que c’est important de remettre le contexte en place.

Qu’est-ce que j’ai dans ma salle de bain ?

Dans ma salle de bain tu trouveras :

  • Shampoing,
  • Gel douche,
  • Huile démaquillante,
  • Différentes huiles pressées à froid qui me servent pour mes cosmétiques et pour nourrir ma peau,
  • Un peu de maquillage,
  • Une crème pour les mains.masque-aloe-vera-cheveux

Le soucis c’est que j’habite en Andorre et ici le web n’est pas aussi développé qu’en France. Comme le pays est petit, peud’enseignes créé de sites e-commerce, la plupart ne prenne même pas la peine de créer un site web ou une page facebook. Alors pour trouver des produits bio avec une bonne compo, ça devient vite une expédition ! Pour se faire livrer des colis, il faut déjà trouver un site qui livre en Andorre (ce qui est rare) mais en plus recevoir un colis c’est vite relou avec la poste.

Du coup, lorsque j’ai fini mon shampoing naturel de chez Lush (que j’avais commencé avant ma transition vers des produits plus propres), j’ai été dans l’urgence de retrouver un nouveau shampoing pour ma très cher tignasse crépu/bouclée. Ben oui, parce que j’aime bien tout reporter à la dernière minute mais finalement quand ça se passe, je fais moins la maligne.

Les produits de beauté industriels ne sont pas bons pour moi

En allant faire mes courses, j’ai pris un « shampoing de secours » en attendant de trouver un bon produit…. Quelle erreur, mais quelle grosse erreur. Évidemment j’ai voulu prendre le shampoing le plus green possible, avec de l’huile d’argan, packaging vert et recyclable… Mais il m’a bousillé le cuir chevelu, défoncé les cheveux. Au bout de deux mois, je me suis résignée et j’ai accepté la sentence : j’ai vraiment fait n’importe quoi, j’ai sacrifié la belle chevelure que j’avais retrouvée simplement par confort.

Cheveux secs, cassants, qui s’emmêlent d’un rien, cuir chevelu irrité, j’ai tenté de faire quelques masques à base d’aloe vera mais les dégâts sont tels qu’il va me falloir du temps avant que mes cheveux ne retrouvent un aspect humain. Là on est plutôt sur une réplique trait pour trait d’une botte de paille…

En soi, ce n’est pas si grave que ça, il y a juste maltraitance sur fibre capillaire.

Pour rattraper le coup, j’ai téléchargé l’application INCY pour avoir un focus sur la compo de chaque produit que j’utilise.

Pour ce qui est des autres produits de ma salle de bain, j’avais aussi craqué, il y a quelques mois sur un masque à base d’argile verte au rayon bio d’une grande surface. En le scannant bien après sur INCY, je me suis rendu compte que ce masque n’avait rien de clean et qu’il avait même des agents irritants pour la peau.

À la suite de cette deuxième déception, j’ai fait un gros tri dans les produits qu’il me restait, ils sont tous passé au scanner INCY et je n’ai gardé que le meilleur.

Reculer pour mieux sauter, où comment repartir sur de bonnes bases

En rentrant sur Nantes pour la nouvelle année, j’ai fait le plein de produits clean dont la box de la Biotista. J’avais envie de tester la marque Oden depuis un moment et il se trouve qu’il y a l’huile démaquillant dedans. Pas de panique, je ferais un retour détaillé sur chaque produit quand j’aurais eu l’occasion de les tester sur une période !

Moralité : la facilité n’est jamais une manière de faire même pour un « shampoing de secours ». Et ça croit-moi, j’ai retenu la leçon pour le reste de ma vie.

Ce qu’il faut retenir de l’article, c’est avant tout que personne n’est parfait et que les anciennes habitudes ancrées peuvent vite revenir au galop. L’important c’est de progresser malgré tout et pas la peine de culpabiliser pour ce genre de choses.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *